A la question « si vous disposiez de plus de temps, que choisiriez-vous de faire en priorité? », la réponse qui vient en tête est « me cultiver, développer mes connaissances générales » * (avant même « m’occuper davantage de ma famille »). L’idée de Oyaam est venue de là : puisque le temps manque le soir et le week-end, pourquoi ne pas profiter de sa semaine pour se cultiver. Vous n’avez pas à venir à Oyaam, c’est Oyaam qui vient à vous!

Mais pourquoi cette soif de culture générale ? Sans doute parce qu’il a été démontré qu’apprendre et se nourrir de savoirs rend heureux. Chez Oyaam, nous sommes convaincus que la connaissance des arts va encore plus loin : elle ne rend pas seulement heureux, elle nous inspire. Chaque peinture, chaque photo, chaque sculpture peut nous inspirer des émotions particulières mais aussi nous inspirer dans notre vie, que ce soit dans la sphère privée ou professionnelle.

Avec les pauses Oyaam, l’art (sous une forme décomplexée avec des anecdotes surprenantes) est un prétexte pour s’émerveiller, mieux (se) comprendre, se motiver, se mettre en mouvement. Plusieurs formules existent : du programme à l’année à l’intervention ponctuelle et sur mesure. Il y a un Oyaam pour chaque objectif, chaque besoin, pour toutes les envies.

*Sondage Les Français, accros à la culture générale – réalisé pour le magazine L’éléphant (octobre 2017).